Le métier de pharmacien est une profession très noble. Il constitue le principal expert du médicament. Ses conseils et ses orientations en termes de prescriptions sont très importants. La majorité des pharmaciens travaille en officine, mais intervient aussi dans toutes les autres structures sanitaires. Devenir spécialiste en pharmacie relève d’un parcours de combattant. Voici un zoom sur le cursus à suivre pour devenir pharmacien.

Quelle étude pour devenir pharmacien ?

Pour devenir pharmacien, il faut suivre un cursus académique qui dure entre 6 et 9 ans. Cela dépend de la spécialité que vous envisagez. Le cycle de 6 ans vous permet de travailler dans une officine de pharmacie ou dans l’industrie. Le cycle de 9 ans vous donne la possibilité de devenir pharmacien hospitalier. Voici détaillé le cursus académique de la filière Médecine Maïeutique, Odontologie Pharmacie (MMOP).

  • Un portail santé (en remplacement de la PACES), ou une licence en santé (pour les étudiants bénéficiant d’une seconde chance).
  • 2ᵉ et 3ᵉ année de tronc commun dans les matières théoriques avec à la fin un stage en officine couronné par un diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques (DFGSP).
  • 4ᵉ et 5ᵉ année de spécialisation (officine, industrie ou internat), couronnée par un diplôme de formation en sciences pharmaceutiques (DFASP).
  • 6ᵉ année en cycle court pour les options officine et industrie.
  • 6ᵉ année en cycle long pour l’option internat. Les principales spécialités sont entre autres : un DES en pratique hospitalière, en biologie médicale ou en innovation pharmaceutique et recherches.

La fin du cycle est couronnée par l’obtention du DE Docteur en Pharmacie et du DES pour ceux qui ont suivi le cycle d’internat. Toutefois, il faut noter que de profondes réformes sont en train d’être instaurées dans le système. On peut citer par exemple la suppression de la PACES, du concours d’entrée en 2ᵉ année et du numérus clausus. Vous pouvez aussi en savoir plus sur le site Wk-Pharma.

Comment devenir pharmacien sans PACES ?

Il est possible de devenir pharmacien sans avoir à passer par la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé). Pour y arriver, plusieurs alternatives s’offrent à vous. La première alternative vous permet d’accéder directement en 2ᵉ ou 3ᵉ année de pharmacie. Pour cela, il faut être titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou d’un Master dans d’autres filières universitaires. Cependant, votre dossier de candidature passera par une commission d’étude qui vous fera passer un entretien avant la sélection définitive.

La deuxième alternative vous offre la possibilité de vous inscrire en année post PACES de pharmacie si vous avez une licence professionnelle dans d’autres filières. Vous devez en plus de cela avoir bénéficié de modules relatifs au cursus PACES.

L’alternative numéro 3 qui est la plus répandue vous permet de déposer directement votre dossier pour accéder à la 2ᵉ ou 3ᵉ année de pharmacie. La condition toute simple est que vous devez être titulaire d’une Licence Professionnelle dans les sciences de santé et les sciences de la vie.

Quelle formation après un BP préparateur en pharmacie ?

Après l’obtention d’un Brevet Professionnel, le postulant au métier de préparateur en pharmacie peut suivre un cycle plus court et plus ciblé. Juste après BP qui équivaut à un Bac, il peut suivre une formation spécifique d’une durée de 2 ans. De nombreux établissements dispensent ce type de formation un peu partout. Le futur préparateur en pharmacie reçoit une formation à la fois technique, pratique et commerciale. La durée de la formation est généralement de 800 heures et est souvent dispensée en alternance.

La deuxième possibilité après l’obtention du BP est de suivre une formation spécifique d’une durée d’un an en vue d’accéder au milieu hospitalier. Il a aussi la possibilité de passer par une formation d’un an en vue de l’obtention d’un CQP Dermo-cosmétique-pharmaceutique.

Quelle est la différence entre pharmacien et docteur en pharmacie ?

Plusieurs personnes ont tendance à confondre les termes pharmacien et docteur en pharmacie. Pour la plupart d’entre nous, tous ceux qui se retrouvent par exemple dans une officine de pharmacie sont nécessairement des pharmaciens. Cela n’est pas forcément le cas. En réalité pour être docteur en pharmacie, il faut rigoureusement suivre le cycle de six ans réglementaires et soutenir une thèse de doctorat à la fin du cycle. Après cette soutenance vous décrochez le titre de Docteur en pharmacie et vous pouvez être propriétaire d’une officine. Cela vous permet aussi d’intégrer l’ordre des pharmaciens.

Par contre, toute personne ayant suivi un cycle moins long que celui du doctorat, mais qui en plus a reçu des formations professionnelles dans les métiers de la pharmacie peut être appelée pharmacien. Les préparateurs en pharmacie par exemple peuvent être aussi appelés pharmaciens. Certaines personnes en cycle de pharmacie peuvent décider de ne pas passer directement par le cycle de doctorat. Ils suivent des stages complémentaires et font preuve de professionnalisme dans l’exercice de leurs métiers sans pour autant passer par la thèse. Ces derniers sont aussi appelés pharmaciens.

Quels sont les débouchés en pharmacie ?

La pharmacie est incontestablement un secteur qui offre de nombreux débouchés. La plupart des étudiants ayant fini le cursus académique trouvent presque toujours une porte de sortie, car le secteur est en pleine croissance. Voici quelques débouchés intéressants pour les pharmaciens.

Le pharmacien peut travailler dans une officine de pharmacie et peut se voir exercer de nombreuses tâches comme le conseil pharmaceutique, la mise au point de nombreuses solutions médicamenteuses, l’élaboration de tests de diagnostics rapides, les campagnes de vaccinations, etc. Il peut aussi détenir sa propre officine s’il est titulaire d’un doctorat.

Il peut aussi travailler comme pharmacien hospitalier et se lancer dans la recherche pharmaceutique. Pour cela, il doit nécessairement suivre la filière internat. Il peut également intervenir dans la filière industrie et pourra ainsi élaborer des stratégies marketing de produits et faire aussi de la production médicamenteuse. Il travaillera aussi dans de grands laboratoires pharmaceutiques et sera à toutes les étapes de fabrication d’un produit. Mis à part les médicaments, il peut aussi embrasser d’autres domaines comme la cosmétologie.

Le pharmacien peut aussi exercer dans la distribution pharmaceutique à grande échelle.

Quel est le salaire d’un pharmacien ?

Le salaire d’un pharmacien varie suivant plusieurs paramètres. Il est fixé en fonction du type d’activité qu’il exerce et de sa localisation. Lorsqu’il s’agit d’un pharmacien qui travaille dans une officine, son salaire de base peut varier entre 2 000 et 2 500 euros net par mois. Cela constitue en fait la rémunération salariale de base d’un débutant. Cela voudra dire qu’elle est susceptible de connaître une augmentation.

Lorsqu’il s’agit plutôt d’un pharmacien qui est installé à son propre compte, son salaire est nettement plus élevé et peut atteindre un montant de 4 000 euros brut le mois. Quant au pharmacien hospitalier, sa rémunération salariale peut avoisiner les 3 850 euros bruts.

En définitive, il faut retenir qu’il existe de nombreuses possibilités pour devenir pharmacien. Seulement, il faut forcément avoir l’amour de la profession et se faire former.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/metiers-et-concours/les-metiers-de-la-sante/les-fiches-metiers/article/pharmacien-en-officine